Sunday, July 22, 2018

ለሃያ አራት ዓመታት በትግራይ በእስር ላይ የሚገኙት የኢ/ኦ/ተ/ቤ/ክርስቲያን ሊቅ ሴት ልጅ አባቷ እንዲፈቱ የዓለም አቀፍ ማኅበረሰብ ድምፁን እንዲሰማ ለፈረንሳይ ፕሬዝዳንት ግልፅ ደብዳቤ በጠበቃዋ በኩል ላከች ።Ethiopian daughter sent an official letter to French President.(Gudayachn Exclusive)


ደብዳቤው የተፃፈላቸው የፈረንሳዩ ፕሬዝዳንት ማርኮን 

ጉዳያችን/Gudayachn
ሐምሌ 16/2010 ዓም (ጁላይ 23/2018 ዓም)
  • በመላው ዓለም ያሉ ኢትዮጵያውያን ደብዳቤውን ወደ እንግሊዝኛ በመቀየርም ጭምር ለዓለም አቀፉ ማኅበረሰብ  በተለይ ለሰብዓዊ መብት ድርጅቶች እና ጋዜጠኞች እንዲያደርሱ ይለመናሉ።
ላለፉት ሃያ አራት ዓመታት በትግራይ እስር ቤት ታስረው የሚገኙት የኢ/ኦ/ተ/ቤ/ክርስቲያን ሊቅ እንደስራቸው አጉማሴ ሴት ልጅ ግልፅ ደብዳቤ አባቷ እንዲፈቱ ዓለም አቀፍ ማኅበረሰብ ድምፁን እንዲያሰማ ግፊት ያደርጉ ዘንድ ለፈረንሳይ ፕሬዝዳንት ግልፅ ደብዳቤ ፅፋለች።ደብዳቤው በፈረንሳይኛ የተፃፈ ሲሆን አባቷ እንዴት እንደታገቱ እና ምን አይነት ፈተና ላይ እንዳሉ አብራርታ ፕሬዝዳንቱ አባቷ እንዲፈቱ ጥረት እንዲያደርጉ ተማፅናለች።
በመላው ዓለም ያሉ ኢትዮጵያውያን ደብዳቤውን ወደ እንግሊዝኛ በመቀየርም ጭምር ለዓለም አቀፉ ማኅበረሰብ  በተለይ ለሰብዓዊ መብት ድርጅቶች እና ጋዜጠኞች እንዲያደርሱ ይለመናሉ።
A quarter century imprisoned. Ethiopian church senior scholar, ENDESIRACHEW AGUMASE's daughter sent an official letter to French president to make his effort to release her father from Tigray prison in Ethiopia. Please find full content of the letter here below.
የሊቁ እንደስራቸው አጉማሴ ሴት ልጅ ለፈረንሳዩ ፕሬዝዳንት የላከችው ደብዳቤ ከእዚህ በታች ያንብቡ።

===========================================================

Madame Tirsit ENDESSERACHEW 
28, rue du Landsberg 
67100 STRASBOURG 
Tél. +33 6 95 17 41 38 
E-mail : tirsit67@gmail.com


Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 PARIS
Strasbourg, le 19 juin 2018

LETTRE RECOMMANDÉE AVEC AVIS DE RECEPTION

Madame, Monsieur,

Je me permets de m'adresser à vous afin de solliciter votre aide dans la mesure du possible. Je ne vous cache pas si j'interviens auprès de hautes autorités, c'est parce que j'ai une lueur d'espoir pour retrouver mon père disparu depuis très longtemps. Je vous relate en un court résumé ce qui s'est passé. 

Mon père, ENDESSERACHEW Agmasie, né le 30 mai 1947 à DEBRETABOR (province de Gondar) en Éthiopie, Professeur de théologie, se trouve actuellement incarcéré dans une prison secrète en Éthiopie et ce depuis 24 ans. Le 19 juin 1994 (calendrier éthiopien 12 juillet 1986) vers 17 h 35 cinq hommes armés sont venus et l'ont enlevé alors qu'il revenait de son travail et l'ont emmené à Ras Gimb (un ancien palais à Gondar) qui était utilisé comme centre de torture souterrain par le gouvernement Éthiopien. Depuis ce jour aucune nouvelle. 

Un mois plus tard une tierce personne est venue nous voir de la part d'un gardien de la prison de Betemengist à Gondar désirant garder l'anonymat de peur de risquer sa vie et nous remettre une lettre manuscrite de mon père. Dans cette lettre il nous expliquait qu'il a été arrêté avec l'accusation de faire partie des opposants du gouvernement en l’occurrence le parti opposant ce qui est faux, mon père n'ayant jamais fait de politique. Cette accusation est due au fait que mon père a porté secours à une personne qui n'était autre que le Général Haile MELESE, lui-même opposant et activement recherché. Dans cette lettre il nous expliquait qu'il était enfermé dans un sous-sol, menotté, maltraité et torturé. À la suite de ce courrier nous il nous a encore été transmis deux autres lettres tenant les mêmes propos, puis plus rien, le gardien ayant été muté à plus de 1000 kilomètres. Depuis ce jour, plus de nouvelles, nous ne savions même pas si notre père était encore en vie, malgré nos nombreuses recherches. L'entourage et la famille de mon père a fait l'objet de nombreuses menaces, surtout envers moi-même, ce qui m'a obligé à m'enfuir d’Éthiopie pour me rendre à Dubaï et par la suite je me suis retrouvée en France où j'ai été accueillie avec le statut de réfugiée politique. 

Nous sommes restés sans nouvelles depuis 24 ans, sachant que mon père n'a jamais été jugé mais gardé en détention dans une des nombreuses prisons « secrète » où il se passe des choses les plus horribles qu'on ne peut même pas imaginer. Il y a quelques mois une personne faisant partie de l'état, a visité plusieurs de ces prisons « secrètes » et par hasard a rencontré mon père et a discuté avec lui demandant son état civil. Avec ces éléments il a fait des recherches et a envoyé une personne voir ma famille pour leur annoncer que notre père était toujours en vie. D'après les éléments recueillis cette prison serait dans la province de TIGRAI dans le nord de l’Éthiopie. Je vous supplie d'intervenir d'urgence pour obtenir la libération de mon père âgé de 71 ans pour qu'il puisse encore passer des moments restants de sa vie, le soigner et si nécessaire être jugé équitablement devant un tribunal après une si longue détention injustifiée. Je reste à votre disposition pour vous fournir encore de plus amples informations si nécessaire. Dans l'espoir que vous pourriez m'apporter de l'aide, veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma respectueuse considération.

Tirsit ENDESSERACHEW


ጉዳያችን GUDAYACHN
 www.gudayachn.com
Post a Comment

GUDAYACHN BLOG started on August 28/2011 ኢሜይል አድራሻዎን በመሙላት ጽሁፎቹን መከታተል ይችላሉ/Follow by Email

በብዛት የተነበቡ/Popular Posts

ጉዳያችን በፌስ ቡክ ገፅ / GUDAYACHN ON FACE BOOK

https://www.facebook.com/gudayachn/?pnref=story